Les sociétés coopératives et participatives (SCOP)

Chiffres clés

  • 2 369 SCOP 
  • 32 750 sociétaires
  • 52 430 salariés
  • Taux de sociétariat de 75%
  • 45,8% de taux de mise en réserve
  • 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires

DES SALARIÉS « CO-ENTREPRENEURS »

Les Scop, coopératives de travail associé, sont des entreprises dont les salariés sont les associés majoritaires et détiennent au moins 51% du capital et 65% des droits de vote. Les décisions sont prises collectivement selon le principe de gouvernance démocratique « une personne = une voix » lors de l’assemblée générale, indépendamment du pourcentage de capital détenu. Les salariés associés décident ensemble des grandes orientations de leur entreprise et désignent leurs dirigeants (gérant, conseil d’administration, etc.). Ils décident également de la répartition équitable des bénéfices, sous forme de participation (41,6% en 2018), de dividendes (12,6%) et de réserves impartageables (45,8%) qui consolident les fonds propres et garantissent la pérennité de l’entreprise.

Les Scop sont aujourd’hui 2 369 et emploient près de 52 430 salariés. Créées dans n’importe quel secteur d’activité, elles peuvent prendre la forme de SARL, SA ou SAS, et sont soumises à l’impératif de profitabilité comme toute entreprise. La création d’une Scop répond à différents besoins des porteurs de projet : la création ex nihilo de nouvelles activités (59% des Scop créées en 2018), la transmission d’une entreprise saine aux salariés (26%), la transformation d’une association en société coopérative (8%) ou la reprise d’une entreprise en difficulté (7%). Les co-entrepreneurs sont accompagnés par douze unions régionales présentes sur tout le territoire français.

Top 10 des SCOP

Focus : Plus de 140 coopératives d’activité et d’emploi (CAE)

Une Coopérative d’activité et d’emploi, que reconnaît la loi ESS du 31 juillet 2014, est une entreprise dont l’objectif est de créer des emplois pérennes et de la richesse économique et sociale sur son territoire. Elle offre une alternative à la création d’entreprise classique pour tous ceux qui souhaitent entreprendre et créer leur propre activité. Plutôt que de créer sa propre entreprise, la CAE permet de créer son emploi salarié au sein d’une entreprise partagée. Tout entrepreneur salarié peut en devenir associé, donc co-entrepreneur.

Juridiquement et socialement, l’entrepreneur est salarié de la CAE : il facture ses ventes, encaisse ses règlements et porte la responsabilité juridique de ses actes professionnels. Son activité est donc hébergée fiscalement, juridiquement et comptablement par la Coopérative d’activité et d’emploi qui réalise l’ensemble de ces démarches de manière mutualisée. Professionnellement et économiquement, il est autonome et responsable de son activité.
L’entrepreneur salarié bénéficie d’un accompagnement individuel et collectif pour développer son projet, et participe au financement des services communs par une contribution coopérative liée à son chiffre d’affaires.

Structure nationale
Confédération Générale des Sociétés Coopératives et Participatives (CG SCOP) 

logo Les Scop

www.les-scop.coop 
https://cooperer.coop