Les coopératives de transport

Chiffres clés 2016

  • 24 entreprises coopératives adhérentes à la fédération
  • 50 coopératives dans le secteur du transport
  • 1624 sociétaires 
  • 64287 salariés dans les coopératives et entreprises associées
  • Plus de 105 millions d’euros de chiffre d’affaires 


Il existe deux formes de coopératives dans le secteur du transport. D’un côté, les sociétés coopératives de production (Scop) qui exploitent en commun un fonds de commerce. De l'autre, la forme la plus utilisée est la coopérative d'entreprises de transport qui regroupe des personnes morales

Dans une coopérative, la démocratie est l'élément structurel. Chaque coopérateur a le même pouvoir décisionnel que les autres. Pour autant, adhérer à une coopérative ne fera pas perdre son indépendance au chef d'entreprise. En créant des réserves constituées pour l'avenir, la coopérative d'entreprises de transport fonctionne ainsi sur la stratégie du long terme et permet de structurer une offre économique sur un marché existant. La forme coopérative permet ainsi d'avoir de nouveaux clients ou de développer son parc de véhicules en s'ancrant dans un maillage territorial. La coopérative peut également développer un service de voiturier. La forme coopérative aide à structurer le secteur, qui connaît une rude concurrence.

Top coopératives de transport

Structure nationale
France Groupements 
logo France Groupements

www.france-groupements.com