Toujours agiles, toujours modernes, actuelles

Le modèle coopératif est le modèle d'entreprise à promouvoir

Les entreprises coopératives sont une source d’inspiration pour d’autres modèles : économie du partage, collaborative, B-corp, entreprises sociales, à mission, à impact, positives…

À la différence que les entreprises coopératives ne partagent pas que le pouvoir, elles partagent aussi les richesses créées !

Les entreprises coopératives sont innovantes dans les modes d’organisation. Elles permettent de nouveaux modes de travail. Elles sont souples et agiles dans leur gouvernance. Humaines dans l’organisation et la décision, elles s’inscrivent dans la différence : leurs sociétaires ont tous la même voix !

>« Et si…  Coopératives pour un monde meilleur »

C’est un modèle universel, un mouvement mondial à la vitalité particulière en France. C’est un beau sujet de recherche encore peu exploité.

Des sociétaires impliqués dans les décisions stratégiques

Les entreprises coopératives françaises regroupent 28,7 millions de sociétaires. Plus de 110 000 administrateurs et administratrices sont impliqués directement dans les décisions stratégiques.

infographie 110 000 administrateurs
photo AG FNCE

Photo ©V. Ferlicoq-FNCE

TÉMOIGNAGES

C’est quoi être sociétaire ?
>Christiane LAURENT, présidente de Germinal, coopérative de consommateurs (produits bio)

Les femmes dans la gouvernance des coopératives d’artisans : "y'a plus qu'à!"
>Corinne VOSSION, présidente de la CAPCEL (plombiers chauffagistes électriciens), coopérative d’artisans

Répartition des sociétaires

Les coopératives sont des entreprises innovantes

En matière d’innovation sociale, les entreprises coopératives ont toujours été en pointe.

Aujourd’hui, comme hier, le modèle coopératif est une réponse aux défis de la société.

Il permet d’explorer, expérimenter et inventer les nouveaux usages :

  • de nouveaux modes de travail, par exemple avec les coopératives d’activité et d’emploi (CAE) qui associent des entrepreneurs et leur garantissent un statut juridique d’« entrepreneur salarié », donc une protection sociale. 
  • de nouveaux modes de partenariats, par exemple avec les sociétés coopératives d’intérêt collectif (Scic) qui associent toutes les parties prenantes à un projet d’utilité sociale.
  • de nouveaux modes de consommation, par exemple avec les supermarchés coopératifs et participatifs dont les clients-consommateurs associés sont également des travailleurs bénévoles.
  • de nouveaux modes d’habitat, avec par exemple la création de coopératives d’habitants, qui répond à une demande citoyenne grandissante, de solidarité, de mixité sociale, de revitalisation urbaine, etc.

Les entreprises coopératives sont concernées, engagées. Elles sont à la pointe des préoccupations sociétales et engagées dans toutes les transitions : climatiques, énergétiques, alimentaires.

POUR EN SAVOIR PLUS

PANORAMA DES ENTREPRISES COOPÉRATIVES, 2020 [pdf]