L’Observatoire national de l’ESS publie une note d’analyse de la conjoncture de l’emploi dans l’ESS entre 2010 et 2018. Ces travaux basés sur le périmètre INSEE sont pertinents pour les associations, incomplets pour les coopératives.

L’Observatoire national de l’ESS (ONESS) publie une analyse nationale de la conjoncture de l’emploi dans l’ESS sur la période 2010-2018 qui cherche à identifier les facteurs de la croissance de l’activité des entreprises de l’ESS.

Forte contribution de l’ESS à l’emploi entre 2010 et 2016, baisse depuis 2017

Représentant 2,4 millions de salariés, soit 14% de l’emploi salarié privé, les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) ont créé 71 100 emplois entre 2010 et 2018, soit une croissance annuelle moyenne de +0,4%.
Entre 2010 et 2016, l’ESS a fortement contribué à la croissance de l’emploi privé en France. A partir de 2017, l’ONESS observe une réduction de l’emploi, principalement dans les associations. Les secteurs où l’emploi a été particulièrement en recul sont l’hébergement-restauration et celui des arts, spectacles et activités récréatives.
Dans les coopératives (couvertes partiellement dans cette étude), ce sont principalement les activités bancaires (hors filiales) qui sont en recul, alors que d’autres secteurs comme le commerce, le bâtiment ou les activités juridiques et de conseils progressent en termes d’emploi, selon l’ONESS. L’analyse donne également à voir quelques disparités entre les territoires sur l’ensemble de la période 2020-2018 et la baisse des emplois depuis 2017 dans toutes les régions, à l’exception de l’Ile-de-France.

Mesure de l’impact économique et social des entreprises coopératives

Si l’étude permet une analyse sectorielle et territoriale intéressante, notamment pour le monde associatif, elle ne rend pas compte de manière précise de l’impact économique et social des entreprises coopératives dans les territoires. Le périmètre de l’ONESS se concentre sur les catégories juridiques (associations, coopératives, mutuelles, fondations). Contrairement au périmètre social de Coop FR, il se limite au cœur coopératif et ne considère pas les emplois dans les filiales et les entreprises associées. Comme en témoigne l’édition 2018 du Panorama des entreprises coopératives*, l’emploi a continué de se développer depuis 2010, portant la part de l’emploi salarié dans les coopératives et leurs filiales de 4,4% en 2010 à 5,5% en 2016. Entre 2014 et 2016, le nombre de salariés augmente de 3%, avec 1,26 million de salariés. L’édition 2020 du Panorama des entreprises coopératives* révèlera une hausse constante entre 2016 et 2018, avec 34 000 emplois créés en deux ans.
Cette étude sur l’emploi dans l’ESS, en partenariat avec l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS), ne couvre pas non plus les coopératives relevant du régime agricole. Les coopératives agricoles génèrent 14,7% des emplois coopératifs.

*Le Panorama des entreprises coopératives est publié tous les deux ans depuis 2008. Son étude est conduite par l’Observatoire national de l’ESS depuis 2012. La prochaine édition sera publiée en janvier 2020.


Note d’analyse de la conjoncture de l’emploi dans l’ESS entre 2010 et 2010
Panorama des entreprises coopératives, édition 2018