Le Conseil supérieur de l’ESS s’est réuni dans sa nouvelle composition le 8 mars 2019, occasion de discuter du projet de Pacte de croissance, présenté par le Haut-commissaire à l’ESS.

Les différents acteurs représentés au sein du CSESS, dont Coop FR et le Conseil supérieur de la coopération, ont rappelé leurs vives attentes pour un meilleur dialogue et une plus grande prise en compte de leurs propositions, notamment ESS France dont les membres attendent des avancées rapides sur un certain nombre de mesures qui ne nécessitent pas de négociations interministérielles (cf. le communiqué du 11 mars 2019). Nombre de membres du CSESS ont souligné l’absence dans le projet d’un axe relatif à la jeunesse et à la sensibilisation à l’ESS dans les structures d’éducation.

Le mouvement coopératif français espère que le gouvernement poursuivra le travail avec des mesures concrètes plus larges que celles posées sur la table à la fin de l’année dernière. En particulier nous espérons que le grand débat engagé à l’invitation du Président de la République sera l’occasion de montrer l’attachement des français et du gouvernement à la diversité des formes d’entreprendre.

Le Haut-commissaire s’est engagé à tenir compte autant que possible de l’ensemble des remarques et à faire évoluer le texte notamment en proposant des mesures complémentaires lors de la prochaine réunion plénière. L’avis du CSESS sur le projet de Pacte doit être rendu fin avril. Une phase de co-construction relative à des objectifs complémentaires permettant d’enrichir le projet a été annoncée par le Haut-commissaire. Le bureau du CSESS doit se réunir sous quinzaine afin d’examiner les commissions et groupes de travail nécessaires aux travaux du CSESS.

Présentation du rôle du CSESS
Pacte de croissance