La journée du 29 novembre dernier a été dense pour l’Économie sociale et solidaire. Alors que la feuille de route « Vie associative » du Gouvernement était dévoilée le même jour, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, et son haut-commissaire à l’ESS et à l’Innovation sociale, Christophe Itier, présentaient le tant attendu Pacte de croissance de l’économie sociale et solidaire.

François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et solidaire, a exprimé un fort soutien à l’ESS, « pilier de la transformation écologique et solidaire du pays ». Il a rappelé que l’ESS était un secteur économique à part entière (10% du PIB) et a cité plusieurs fois les coopératives, leur poids très important et leur présence dans tous les secteurs d’activité.

Christophe Itier, haut-commissaire à l’ESS, a, quant à lui, présenté les 34 mesures et 50 objectifs du Pacte de croissance de l’ESS, stratégie globale organisée autour de 3 objectifs : libérer les énergies des entreprises de l’ESS, renforcer l’audience et le pouvoir d’agir de l’ESS, et placer l’ESS au coeur de l’agenda européen et international. « Avec le Pacte de croissance, la France se dote pour la première fois d’une stratégie globale de développement de l’ESS, qui n’est plus une économie alternative mais un pilier de l’économie de demain. »

Le Pacte de croissance a été présenté à la presse en amont de la présentation en séance plénière du Conseil supérieur de l’ESS. Un CSESS dépourvu de ses prérogatives, en raison du renouvellement des mandats de ses membres, qui a regretté l’absence de concertation préalable. Jean-Louis Bancel, président de Coop FR, s’est agacé de la situation, regrettant le manque d’attention porté à l’ESS et ses acteurs de terrain. « L’ESS ne demande ni commisération ni qu’on lui fasse miroiter des millions d’euros des investisseurs qui seraient soudainement pris d’une frénésie d’impact. » En tant qu’acteurs de la société civile, « nous montrerons que dans l’intérêt de notre pays, nous sommes en capacité de faire des propositions répondant aux besoins des acteurs réels. »

Une prochaine réunion plénière du CSESS est annoncée pour le début de l’année 2019, qui pourra se prononcer formellement sur le Pacte de croissance, suite au renouvellement du mandat de ses membres.