Les Scic avait été les premières coopératives à être attaquées par le PLF 2019, c’est au tour des Scop avec un amendement (article 55 septdecies) qui remet en cause la provision pour investissement (PPI). « Alors que le gouvernement prône investissement et croissance des entreprises, cette nouvelle attaque est en totale contradiction avec le Pacte de croissance de l'ESS. », s’insurge la Confédération Générale des Scop qui rappelle que le PPI n’est pas une niche fiscale mais bien un levier d’investissement dans les territoires.
Coop FR soutient le Mouvement Scop en s’adressant aux parlementaires dès cette semaine.

Interpellé sur les réseaux sociaux par Les Scop et Coop FR, le Haut-commissaire à l’ESS et à l’Innovation sociale a répondu : « Nous sommes très vigilants à cet amendement et à son impact sur les Scop. Il sera réexaminé d'ici l'adoption finale du PLF. », associant le ministre de la Transition écologique et solidaire et les députés LREM.