Social Economy Europe fait dix propositions aux institutions de l’Union européenne dans le cadre de la campagne des élections européennes du 23au 26 mai 2019.

Social Economy Europée publie « Economie sociale, un moteur du progrès économique et social en Europe », mémorandum pour les élections européennes 2019 qui présente les jalons atteints par l’économie sociale dans le mandat européen 2014-2019 et détaille ses propositions. SEE est la voix des 2,8 millions d’entreprises et organisations de l’économie sociale dans l’Union européenne.

Un mémorandum qui comporte 10 propositions détaillées pour les institutions européennes

Les 10 propositions :
1.    Mettre en place un Plan d’action pour l’économie sociale
2.    Rétablir l’Intergroupe de l’économie sociale au Parlement européen
3.    Consolider le dialogue structuré entre l’économie sociale et les institutions de l’Union européenne
4.    Progresser vers un cadre juridique européen pour toutes les entreprises et organisations de l’économie sociale
5.    Améliorer l’accès aux financements de l’UE pour les entreprises et organisations de l’économie sociale
6.    Placer l’économie sociale au cœur du Socle Européen des Droits Sociaux, du semestre européen, de la politique de cohésion, des objectifs de développement durable et du débat sur l’avenir de l’emploi
7.    Stimuler l’innovation sociale et technologique et l’inter-coopération entre les entreprises et organisations de l’économie sociale
8.    Améliorer la visibilité de l’économie sociale
9.    Favoriser le rôle de l’économie sociale dans l’action extérieure de l’Union européenne
10.    Promouvoir des marchés publics socialement responsables

Les membres du SEE comprennent les organisations européennes des assureurs mutuels et coopératifs (AMICE) ; les acteurs de santé sans but lucratif et les mutuelles de santé (AIM) ; les coopératives industrielles et de services (CECOP) ; les fondations (EFC) ; les associations d’intérêt général (CEDAG) ; les entreprises sociales d’insertion (ENSIE) ; les institutions paritaires de protection sociale (AEIP) ; les finances et banques éthiques et alternatives (FEBEA) ; les villes et régions européennes pour l’économie sociale (REVES). SEE représente également les organisations nationales d’économie sociale de France (ESS-France), d’Italie (Forum national du tiers secteur), du Portugal (CASES), d’Espagne (CEPES) et de Belgique (ConcertES).

Télécharger le mémorandum