Navigateur incompatible
Tableau principal de la page

Entreprendre autrement

Choisir de créer, d’adhérer ou de travailler dans une entreprise coopérative, c’est faire le choix d’un autre modèle d’entreprise qui pratique la gouvernance démocratique.

 

Entreprendre en coopérative, c’est être à la fois ambitieux et responsable ! En donnant un sens au collectif, les femmes et les hommes qui ont choisi ce statut bâtissent des entreprises solides économiquement et humainement. Leur membres sont dotés de la double qualité : ils sont à la fois associés et clients, producteurs ou salariés.

Sociétés de personnes, les entreprises coopératives sont centrées sur l’homme et non exclusivement sur le profit.

Les coopératives partagent cette vision avec les entreprises de l’économie sociale et solidaire dont elles font partie avec les associations, les mutuelles et les fondations.

 

En coopérative, on peut :


Pratiquer la démocratie économique

Considérer le profit comme un outil, pas comme une finalité

Contribuer au développement local

Etre indépendant mais jamais seul

Transmettre un patrimoine collectif




Pratiquer la démocratie économique

 

Les valeurs éthiques portées par le modèle coopératif répond à la quête de sens des citoyens, jeunes et moins jeunes, qui cherchent à (re)créer du collectif, de la démocratie et de la solidarité. Par leur mode de gouvernance démocratique, les coopératives donnent du sens à l’action de tous. Sur le mode « une personne = une voix », elles permettent à chacun de participer à un projet commun. Etre à la fois consommateur et acteur, salarié et décisionnaire, indépendant et solidaire, c’est cette double qualité qui fonde le sens de la coopération !

 

Considérer le profit comme un outil, pas comme une finalité

 

Les coopératives sont des sociétés de personnes, centrées sur l’homme, sur le service qu’elles apportent à leurs membres, et non exclusivement sur le profit. Elles répartissent équitablement les résultats de l’entreprise. Elles constituent des réserves impartageables, contrairement aux réserves constituées par les entreprises classiques, qui restent la propriété des actionnaires et peuvent à tout moment être redistribués ou incorporés au capital. Ces réserves financières contribuent à leur stabilité et leur donnent les moyens de s’adapter.

 

Contribuer au développement local

 

Les coopératives privilégient le développement du territoire en respectant le savoir-faire des femmes et des hommes et la cohésion sociale. Avec des décideurs implantés localement et des fonds propres qui restent propriété de l’entreprise, les coopératives sont ancrées par nature dans leur territoire, sans rachat ni délocalisation possible.

 

Etre indépendant mais jamais seul

 

En mutualisant les services pour l’ensemble de leurs membres, les coopératives favorisent la communauté d’actions et luttent contre l’isolement des entrepreneurs (artisans, agriculteurs, commerçants, etc.) mais plus globalement des citoyens.

 

Transmettre un patrimoine collectif

 

Soucieuses de transmettre un patrimoine collectif aux générations futures, les coopératives ne sont pas guidées par la recherche du profit à court terme et privilégient les pratiques de long terme, loin des agissements spéculatifs.

 

 

Pour en savoir plus

Les 7 principes coopératifs

ESS, un secteur au poids socio-économique important