Navigateur incompatible
Tableau principal de la page

Les entreprises coopératives appellent Bercy à soutenir leur développement

Coop FR, l’organisation représentative des entreprises coopératives, se réjouit de la création d’un secrétariat d’Etat en charge de l’économie sociale et solidaire (ESS) rattaché au Ministère de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique et appelle le ministre Arnaud Montebourg à soutenir le développement des entreprises coopératives.


Coop FR partage pleinement les objectifs de redressement de l’économie réaffirmés par le Président de la République et par le Premier ministre dans son discours de politique générale le 8 avril dernier. Dans l’esprit de la politique conduite depuis mai 2012, l’économie sociale et solidaire doit en effet tenir toute sa place dans le pacte de responsabilité, d’une part, et le pacte de solidarité, d’autre part.


Le projet de loi en faveur de l’ESS actuellement en discussion à l’Assemblée nationale, contribuera utilement à cet objectif. Le mouvement coopératif français souhaite qu’il poursuive son parcours parlementaire sans prendre de retard. L’enveloppe réservée au sein de Bpifrance au financement de l’ESS est le complément indispensable au développement de notre secteur.


Coop FR interpelle aussi l’Etat sur les moyens nécessaires à la mise en œuvre des mesures nouvelles prévues par la future loi  ainsi qu’à l’efficacité et à la vitalité dans les territoires de notre modèle économique. Nous souhaitons qu’une administration dédiée soit mise en place, sous tutelle de Valérie Fourneyron, secrétaire d’Etat en charge du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire, afin d’accompagner une politique ambitieuse en faveur de l’économie sociale et solidaire en France et au niveau européen.


Coop FR se réjouit de poursuivre le dialogue et la collaboration qu’elle entretient avec le Gouvernement et le Parlement. Coop FR présentera ses propositions à l’occasion d’une prochaine rencontre avec Mme Fourneyron.

 

Téléchargez le communiqué