Navigateur incompatible
Tableau principal de la page

Planète coopérative : une autre vision du monde

Planète coop

Le mouvement coopératif français a célébré les 70 ans de la loi sur les coopératives en réunissant près de 300 participants à la manifestation « Planète coopérative : les coopératives pour un monde meilleur », les 13 et 14 septembre à Paris. Les objectifs de la manifestation d’acculturer les représentants des pouvoirs publics et les prescripteurs à la création d’entreprise et de fédérer les acteurs du mouvement coopératif sont atteints.

37 intervenants se sont succédés pour échanger, partager leurs pratiques et leurs attentes, mais surtout faire la promotion d’un modèle entrepreneurial attractif.
Qu’elles soient de jeunes pousses ou des entreprises plus anciennes, et quelle que soit leur taille, les coopératives françaises et européennes ont illustré la vivacité du modèle coopératif et sa capacité à répondre aux attentes de la société dans tous les secteurs de l’activité humaine :  économie collaborative, transition énergétique, agriculture, logement, éducation, commerce, culture etc. « La force du mouvement coopératif, c’est sa diversité et son unité » pour Jean-Louis Bancel, président de Coop FR. « Planète coopérative » a relevé le défi de le démontrer et présenter des entreprises innovantes et modernes.

Plusieurs intervenants extérieurs ont permis de questionner le projet coopératif pour qu’il gagne en attractivité auprès des porteurs de projets, des prescripteurs et des pouvoirs publics.
Les principes coopératifs ont été au cœur des discussions de la deuxième journée, avec notamment la participation de représentants de l’OIT et de la Commission européenne, et la présentation d’initiatives coopératives françaises et européennes. « La coopérative n’a pas qu’un but curatif. Elle est au contraire une forme avancée d’innovation sociale. C’est ainsi que la Commission européenne interprète et défend les principes coopératifs. » selon Patrick Klein, chef de l’équipe économie sociale à la Commission européenne.
Jean-Louis Bancel a, quant à lui, insisté dans son discours sur trois principes coopératifs : l’autonomie (l’indépendance) du modèle coopératif vis-à-vis des autres modèles économiques ; l’intercoopération au sein du monde coopératif et avec l’Economie sociale et solidaire ; l’engagement envers la communauté, notamment à travers la contribution de la coopération au développement durable.

« Planète coopérative » a suscité plusieurs contacts avec les pouvoirs publics, notamment avec le président de l’Assemblée nationale, le cabinet du Premier ministre et le cabinet du ministre de la Transition écologique et solidaire, mais aussi de nombreux parlementaires et prescripteurs à la création d’entreprise.

Revivez les meilleurs moments sur le live blog dédié à Planète coopérative